Description

Les cabinets KOP mettent à votre service une équipe de Masseurs-Kinésithérapeutes, d' Ostéopathes et de Posturologues.

Nous sommes issus d'un cursus pluridisciplinaire.
Formés en thérapie manuelle, kinésithérapie du sport, périnéologie, rééducation abdominale et kinésithérapie respiratoire pédiatrique.

Notre service d’urgence respiratoire pédiatrique propose un système de soins efficient pour le traitement en urgence des nourrissons atteints de pathologies respiratoires sécrétantes, type bronchiolite.

Techniques utilisées: dry needling, crochetage, ventouses, ondes de choc, pressothérapie...

NOUS RETROUVER

Cabinet KOP Rosny
7 rue du 4ème zouave 93110 Rosny-sous-bois
01.45.28.14.73

Cabinet KOP Castelnau

350 rue Henri Dunant 34170 Castelnau-le-Lez

04.99.62.23.28

info@kine-osteo-posturo.com

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn Social Icône
  • Instagram

Contact

Nos conseils

La bronchiolite ne provient pas d'un "coup de froid" comme le pensent beaucoup de mamans, mais d'un virus qui colonise les voies respiratoires de votre enfant par contact direct ou indirect : la transmission se fait par voix aérienne (toux, éternuements) ou par l'intermédiaire des mains, de baisers ou d'objets souillés.

 

Que doit-on faire ?

  • Consultez rapidement votre médecin ou votre pédiatre, et d'autant plus vite que votre enfant est jeune.

  • Commencez immédiatement les séances de kinésithérapie respiratoire prescrites.

  • Respectez les mesures d'hygiène (lavage des mains avant de s'occuper du bébé et après…).

  • Portez un masque si vous avez un rhume.

  • Désencombrez régulièrement le nez, particulièrement avant les repas pour qu'il puisse respirer pendant la prise de son biberon et utiliser des mouchoirs jetables.

  • S'il a du mal à s'alimenter, fractionnez les repas (plus souvent et en plus petites quantités).

  • Hydratez le bébé régulièrement.

  • Surveillez sa respiration, sa température et l'absence de diarrhée.

  • Eventuellement surélevez le haut de son lit pour un meilleur sommeil.

  • Aérez la chambre quotidiennement, maintenez-la à une température n'excédant pas 19° C et veillez à ne pas trop le couvrir.

  • Retardez le plus possible sa mise en collectivité (crèche, garderie).

 

Que ne doit-on pas faire ?

  • Ne donnez pas de médicaments en dehors de ceux prescrits par le médecin pour cet épisode.

  • N'exposez pas votre enfant à la fumée du tabac.

  • Évitez les lieux publics très fréquentés (magasins, transports en commun…) et retardez, si possible, l'entrée en crèche. Ne réunissez pas trop de personnes autour du bébé.

  • Évitez d'embrasser les bébés sur le visage.

  • N'échangez pas les tétines, biberons, sucettes, petites cuillères ou jouets d'un bébé à l'autre, toujours les nettoyer soigneusement.

  • Ne vous précipitez pas aux urgences hospitalières, en période d'épidémie, vous pourriez attendre plusieurs heures avant la consultation et votre enfant pourrait être contaminé plus gravement pendant cette attente.

 

Comment laver le nez de mon enfant ?

Les solutés physiologiques (isotoniques) en spray sont recommandés. En effet, la micro diffusion est mieux tolérée par les muqueuses, et le volume instillé est contrôlé. Préférez également un produit avec un embout conique sans corolle pour ne pas blesser la narine de votre enfant.

  1. Allongez le bébé sur le dos sur la table à langer.

  2. Tournez sa tête vers vous ; bloquez avec votre bras le corps et le bras du bébé.

  3. Introduisez délicatement l'embout nasal du spray dans la narine supra latérale et relevez-le en direction de l'oreille.

  4. Le spray est instillé par une seule et longue pression. Les mucosités sont alors expulsées par l'autre narine.

 

Cette manœuvre permet de nettoyer les deux narines.

La manœuvre doit être répétée au minimum avant chaque repas ; l'embout sera nettoyé à chaque utilisation.